baisodrome et autres accomplissements

BAISODROME   À   DOMPNAC

En vain nous cherchons à comprendre le parcours spirituel accompli par notre führer.       Toujours est-il que son petit cerveau a produit un pop-up, une idée, pour le moins ……….extraordinaire.

Nous vous prions de nous accompagner dans cette quête.

  • Veut-il de promouvoir le trafic (hum) touristique de Dompnac?

  • Désire-t-il un contrôle des naissances plus sérieux?

  • Peut-être a-t-il rencontré le besoin de développer la vie cul – turelle de notre village?

  • S’agit-il d’une amélioration des conditions de travail pour ses employés municipaux?

  • Ou élonger une meilleure harmonie au sein de l’équipe mixte communale.

  • Promouvoir un épanouissement sain et propret du trafic de charme dans la commune?

  • Et pourquoi pas tout simplement pour ses besoins personnels?

  • Ou alors tout bêtement, voulait-il fournir du matériel (rédactionnel) à John Dow?

Nous hésitons à choisir la réponse. Dans le doute et nos suppositions nous coucherons!

Exposons les faits, peut-être vont-ils éclairer notre lanterne?

Rumeurs de l’ouverture d’un lieu de bien-être physique, avec soins corporels et exercices, massages, et autres câlineries franco-taichi-o-réunionnaises. Cet établissement se trouverait  au fond d’un petit val bien perdu. Un endroit plus que parfait pour les minons-minettes. Entreprise que notre führer soutient pleinement de tout coeur, de tout corps et de tout son pouvoir.

Acquisition d’un ou plusieurs Algeco pour la place communale. Une idée bien saugrenue puisque 5 minutes plus tôt le führer avait déclarer ne plus vouloir ni caravane, ni Algeco, ni camping cars dans Sa commune! (puisqu’il n’en est pas à sa première contradiction, nous ne nous attardâmes point.)

Ces horribles verrues deviendraient-elles les succursales de «l’auberge» sus-mentionnée?

Suppositions, hypothèses, conjectures……

Toujours est-il que face au distributeur à capotes installé par notre führer à la bibliothèque nous restons…abasourdi.  Vous avez lu correctement: un distributeur à capotes! Que voulez-vous que nous déduisions? Nous essayons franchement de comprendre!!!!!

Comment avez-vous pu vivre décemment avant l’introduction du distributeur à capote que votre führer vous offre? Comment? je vous le demande. Vous n’êtes donc qu’une bande d’ignares-copulateurs-sans-capote? Acceptant de vivre dans une communauté qui ne possédait pas cet appareil de première nécessité?

Pour être sérieux: il est vrai que toute communauté respectable, possédant une trottinette  électrique, se doit de posséder aussi, un distributeur de capotes! L’un ne va pas sans l’autre, chacun le sait!

Maintenant:

Nous osons espérer que notre führer saura porter fièrement son écharpe à l’inauguration de sa nouvelle acquisition. Inauguration qui aura lieu le 1er avril, date de choix.

Aussi nous souhaitons que le distributeur crache des capotes tricolores pour que nous baisions enfin en multicolore!

PS

Nous devons franchement remercier le führer, Daniel Bêto-Latevenon pour nous fournir inlassablement de nouvelles imbécilités. Qu’adviendrait-il de la Chronique sans son aide, sans ses apports complètement détraqués? Nous devrions fermer boutique!

Avertissement aux Dompnaciens et leurs féminins.

On raconte dans le village que Bêto-Lathevenon a trouvé un nouvel emploi; l’analyse scrupuleuse de vos poubelles.

Il donne une raison qui semble le satisfaire: vous (habitants) manquez à vos devoirs de tris. Comprenez que le führer trouve que vous omettez d’introduire la paperasse dans les boîtes dédiées aux papiers. Il va donc sévir.

Pour interpeller les goujats fautifs, le maire, accompagné de ses deux voyers communaux, (ceux-ci feront la lecture des adresses – voir l’article précédent) ont entrepris de ressortir tous les détritus des caisses vertes afin d’y débusquer: un nom, une adresse, des manuscrits, ou des données quelconques qui les conduiront jusqu’aux criminels; preuves en mains!

Voyons, nous n’insinuons pas que le führer, fouinant dans les poubelles, cherche à découvrir vos petits secrets.

Nous n’imaginerons pas ce qu’il fera des informations ainsi découvertes.

Franchement que pourrait-il faire avec les petites culottes (sales) jetées de ces dames; avec les préservatifs (usagés) de ces messieurs; avec les rappels de vos impayés, avec vos décomptes bancaires. A temps perdu il pourra étudier la composition de vos repas, les abats des sangliers braconnés, vos courriers amoureux, vos boissons préférées et combien vous en consommer, et pourquoi pas vos brouillons de courrier, ceux que vous écrivez pour porter plainte contre votre maire?

Alors rappelons à notre sais-tout-de-maire que fouiller dans les poubelles reste

une violation de la vie privé car, comme la voiture, la poubelle est un attribut (une prolongation) du domicile.
Et, comme le dit l’article 4 du code civil, « chacun a le droit au respect de sa vie privé »
C’est même pénalement sanctionné!

Donc, si il désire continuer son petit manège analytique il ferait mieux de se déguiser en SDF, sinon il sera dénoncé, avec plaisir.

ET chers dompnaciens et dompnaciennes brûler vos papiers importants, privés, compromettants.

Vous devriez aussi trier soigneusement vos détritus et les introduire dans les bennes désignées.

Le führer, qui nous veut tant de bien, va nous faire apporter, tout prochainement par René, des composteurs. Il se les est procurés pour vous tous. Qu’il a dit. Nous pensons qu’il a trouvé trop de déchets verts dans les poubelles et ceux-ci lui dégoulinent dégueulassement sur les mains. Pour continuer ses recherches, il préfèrerait que vous évitiez d’introduire vos compostables dans les boîtes vertes.

Alors soyez gentils, ne jetez que des objets propres!

BIENVENUE     A     VOUS      TOUS

Bien des activités se sont passé durant notre absence.

Primo, notre maire a perdu sa bile.

Nous fûmes un peu navré pour lui,

un tout petit peu, seulement.

Nous nous permettons de rêver qu’avec le retour de la chronique il  pourra s’en faire une toute nouvelle.

Ca repousse ces trucs-là avec les bons ingrédients!

Le dernier rassemblement des joyeux élus  (uniquement ceux qui approuvent à l’appropriation de batiments communaux par le maire pour augmenter ses bien fonciers)

fût, je disais, d’un ennuie impressionant. C’est surprenant d’écouter le Führer expliquer des riens à ses

néants-oui-oui qui acquiescent, qui promettent d’y réfléchir, qui reviendront en redemander la prochaine fois!

Comprenons-les, ils n’ont rien d’autre à caresser que le mignon fessier de leur maître.

Alors, ils font se qu’ils peuvent.

Ce contenu a été publié dans archives. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à baisodrome et autres accomplissements

  1. pleinlcu dit :

    Il devient très évident que les capotes sont destinées aux Dompnacien(es) car dans toutes ces histoires, c’est eux les baisés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*