Bertola-Thevenon finalement dans la presse écrite!

Retranscription:

Querelles au conseil autour du budget  (Samedi 30 avril 2011)

Le conseil municipal se déchire autour du budget

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ambiance n’est pas printanière à Dompnac…

Par deux foi, le vote du budget 2011 a échoué. Le 19 mars le conseil municipal (9 conseillers municipaux) le rejetait par 5 voix contre et 3 voix pour. Et le 20 avril le conseil municipal l’aurait, d’après l’opposition, rejeté à nouveau par 6 voix contre, 1 abstention.

Dans un communiqué, les conseillers municipaux d’opposition dénoncent « les graves dysfonctionnements dans la gestion de la commune de Dompnac (…) qui n’ont pas été corrigés et sont à l’origine de la perte de confiance du conseil municipal envers son maire. »

En réalité, une mésentente qui ne date pas d’hier, mais des élections. En mars 2008 Gérard Fage est élu maire. Quelques mois plus tard, le 5 juillet, Daniel Bertola-Thévenon lui succède suite à sa démission. Dès le 9 janvier 2009 deux conseillers municipaux démissionnent. Et l’ambiance se détériore. Un blog sur Dompnac voit même le jour qui n’hésite pas à s’en prendre au maire personnellement.

Pour Maud Kocenda, conseillère municipale d’opposition, la raison de cette défiance est simple: « c’est le troisième budget présenté par le maire qui est quasiment identique aux deux précédents: en investissement les actions proposées n’ont pas été mises en oeuvre et ont vu les subventions diminuer, les dossiers de financement ne sont pas présentés au conseil municipal, l’année dernière il nous a demandé de contracter un prêt et nous avons découvert qu’il n’y avait pas lieu d’engager au total la somme de 107 000€ puisque la section d’investissement est excédentaire de 52 930€. »

Valérie Cibot

 

Pour le maire: »on veut me faire démissionner »

Au-delà du vote du budget, pour Daniel Bertola-Thévenon, maire de Dompnac, le problème est politique: « Maud Kocenda veut être maire. Elle s’est présentée mais n’a pas été élue. A l’époque j’étais premier adjoint, je ne m’étais pas présenté et c’est moi qui ai été élu. »   Excédé,   le maire ne veut pas entrer dans la polémique: « J’ai autre chose à faire que de me défendre face à de tels propos. J’ai une commune à gérer. »

En ce qui concerne le vote du budget, il se dit néanmoins étonné que celui du mois d’avril n’ait pas été voté « alors qu’il avait été préparé avec quelqu’un de la trésorerie de Joyeuse, diagrammes compris. »

Concernant le budget qui n’a pas été voté, Maud Kocenda mettait en effet en avant le désaccord des conseillers municipaux concernant la proposition d’un emprunt « de 63 000€ supplémentaires, justifiés en partie par la voirie communale, et d’un mur de soutènement écroulé sur trois mètres pour 30 000€. » Pour le maire « nous devons payer 20% de l’adduction d’eau de Pourcharesse et rembourser 54 000€ à l’Europe immédiatement, ce qui nous oblige à un montage financier. »

Va.C

Et voilà que notre maire a réussit à faire rougir Dompnac dans la presse !!!

Quelle honte, quelle gêne, quel embarras. …

J’écoute attentivement l’enregistrement sonore du conseil d’avril, cherchant vainement la mention d’un « remboursement de 54 000€ immédiat à l’Europe. » Le maire ne parle pas non plus « d’un montage financier » à exécuter pour parvenir à ses fins.

Montage financier???????       je ne vois pas de définition honnête ou positive à ses propos.

Et tout ceci écrit avec l’absolution de « quelqu’un à la trésorerie de Joyeuse« ??????????

Cher Daniel Bertola Thévenon, cette fois-ci tu as dépasser toutes les limites de la décence!

Ce « quelqu’un à la trésorerie de Joyeuse » doit être    h-e-u-r-e-u-x   aujourd’hui d’avoir fait ta connaissance. Il te remerciera certainement de l’avoir mêlé à ta magouille notoire des finances de Dompnac.  De l’avoir impliqué ouvertement dans la presse.

Bravo Berto, tu as fait grand, là !

Et Jon Dow  se réjouit de t’entendre accuser le Blog, à nouveau ,de tous tes déboires.

Décidément, vivement que Dulcolax démissionne que nous en ayons terminé…..

****************************

Suite à la demande de Tam-Tam nous insérons la lettre ouverte de Paule Ladant au maire Bertola-Thévenon… maintenant si quelqu’un voulait bien la lui lire et la lui expliquer. ….Cela lui serait peut-être utile?

Dompnac, le 16 avril 2011
Lettre ouverte à monsieur Daniel BERTOLA-THEVENON

Monsieur Bertola-Thévenon !
Je vous rappelle, que vous avez été condamné, par Jugement du Tribunal de Grande Instance de Privas, en date du 17 juillet 2009, à remettre en état, le mur de soutènement de vos parcelles n° AD 84 et AD 85 (écroulé sur le chemin n°10), dans un délai de 2 mois, et passé ce délai, sous astreinte de 50 € par jour de retard. Que cette condamnation, ainsi que l’astreinte ont été reconduites, le 28 janvier 2011, par le Juge de l’Exécution du Tribunal de Grande Instance de Privas, qui vous a condamné à payer, en plus l’astreinte, la somme de 1000 €, au titre de l’article 700….
Non content d’ignorer les deux injonctions sus citées, vous avez déposé une plainte contre moi, auprès de la Gendarmerie Nationale (procédure 310/2011), alléguant des faits déjà invoqués, dans l’affaire à l’issue de laquelle est intervenu, le jugement du 17 juillet 2009, qui vous a débouté. Vous avez déclaré que j’encombrai « la Voie Publique » parce-que j’ai entreposé du bois (bien « mobilier »), le long du mur de ma maison, sur le « chemin n° 10 », et que j’ai planté des fleurs, sous ma fenêtre, le long du chemin (ces fleurs ont été plantées par les anciens propriétaire, en 1997 !)…
Je rappelle que la dite « Voie Publique » a été interdite à la circulation par un Arrêté Municipal en date du 19 septembre 2009 !
Je trouve honteux de déranger la Gendarmerie Nationale, qui a un travail pénible et autrement plus sérieux à exécuter, pour assouvir les petites vengeances personnelles, fussent-elle celles d’un Maire.
Il y a une quinzaine de jours, vous êtes venu sur le chemin n° 10, avec deux ouvriers et vous y avez fait planter divers piquets de récupération et « des fers à béton », sur lesquels vous avez tendu un « grillage à poules » de 1 mètre de hauteur. Ce grillage (bien « immobilier ») ne se trouve pas sur votre parcelle, mais, bien sur la « Voie Publique » (puisque c’est la dénomination qui figure sur le rapport de la gendarmerie), à des distances variant de 40 cm à 1 mètre de la limite de votre propriété ! De ce fait, pour accéder à l’entrée de mon domicile de plein pied, il m’est devenu impossible de passer, sur le chemin avec mon véhicule. Or, suite à un accident, je suis titulaire d’une Carte d’Invalidité portant mention : « Station debout pénible » délivrée par la Préfecture des Bouches du Rhône.
Non content de mettre une clôture dans un Chemin Communal (« Voie Publique » ! ?), vous avez « enjolivé » les extrémités des piquets, de peinture orange fluo… (Dont vous avez jugé utile de « tartiner » également des pierres, dans la châtaigneraie, pour bien délimiter « votre territoire ») ! Du coup, cette clôture est une véritable injure, pour le regard des riverains…
Si ces faits étaient l’œuvre d’un quelconque citoyen de Dompnac, je devrais en référer au Maire, qui dans les villages ruraux est Garant de l’Ordre.
Mais voilà ! Le Maire et le contrevenant sont une seule et même personne ! VOUS ! Monsieur Daniel Bertola-Thévenon !
Votre poste de Maire, ne vous autorise pas à poser une clôture, sur une terre qui ne vous appartient pas !
Si vous voulez « Sécuriser » votre mur, dans l’attente de faire les travaux* (Je cite là vos propres mots !) libre à vous d’installer un grillage, dans le respect de la loi : Le grillage doit être pendu sur le mur, de façon à le revêtir et rester libre à sa base. Ainsi vous n’empiéterez pas, sur le Domaine de la Commune !
En conséquence, faute pour vous de retirer rapidement ce grillage. J’en appellerai au Tribunal Administratif, contre Vous, monsieur Daniel Bertola-Thévenon en votre qualité de Maire de Dompnac et Garant de l’Ordre Public, pour abus de pouvoir et harcèlement.

Paule LADANT

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans General, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Bertola-Thevenon finalement dans la presse écrite!

  1. Un travail d orfevre, merci pour ce bon plaisir.

  2. activiste dit :

    C’est en général vers 3 – 4 ans qu’un enfant normal sait où est sa gauche et sa droite. Il peut dorénavant mettre ses chaussures au bon pieds!
    Par contre notre Berto de maire ne sait pas encore où est sa gauche ni sa droite. Il était présent à la manifestation contre le gaz de schiste (bien!) mais il avait endossé son écharpe tricolore du mauvais côté!!!
    Qu’est-ce qu’il avait l’air con pavoisant « à contre-sens » de tous les maires présents.
    Il ne rate jamais une occasion de montrer, de démontrer, de prouver son inaptitude.
    ……Et non, il ne veut pas démissionner de plein gré….

  3. Jeanne dit :

    NON !!! DANIEL BERTOLA-THEVENON NE VEUT PAS DEMISSIONER !!!

    Il espère que ce sera les Conseillers, qui donneront leur démission !
    Il pense qu’en cas de nouvelles élections, les nouveaux Conseillers comprendraient « la Mission » qu’il a entrepris, pour sortir notre village du Moyen Age ?!!!

    APPEL A LA POPULATION DE DOMPNAC : MANIFESTEZ ! CRIEZ LUI VOTRE RAZ LA BOL !

  4. Giovani dit :

    Un nouvel employé (au noir ?) s’est attaqué au remontage d’un petit morceau de mur de DBT… (chemin n°10). Ce dernier n’a pas le savoir faire de ceux qui ont fait le « premier morceau »… Il s’est contenté de dégager le chemin… et d’entasser des pierres, sur une seule épaisseur, contre la terre, qu’il est supposé soutenir !… En y laissant les ronces etc…
    Comme il lui restait des pierres, il n’a rien trouvé de mieux, que de les jeter sur la parcelle d’en dessous… Qui est une parcelle de la Gineste… Après ça le Maire ira déposer plainte en prétendant qu’on lui a volé des pierres !

  5. comment? dit :

    « J’ai une commune à gérer ». Mais de quelle commune parles-tu, gros bêta?
    Sans budget, tu n’as plus de commune.
    rentres chez toi!

  6. La Gineste dit :

    Ce serait, en effet, une excellente idée ! Je lui donne mon aval !

  7. Le Tam-tam dit :

    IL serait souhaitable, que la rédaction de ce blog fasse passer la « Lettre ouverte à monsieur Daniel Bertola-Thévenon », actuellement dans les commentaires, en tant qu’article… Afin qu’elle soit lue par davantage de personnes !
    Moi je suis tombé dessus, par hasard !..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*