La mort du plus gros à Merle !

 

Un décès remarquable, aussi remarquable que sa vie, en somme. Vrai, il avait toujours essayé d’être le plus grand, le plus gros, le plus important. Et il en creva. C’est en grognant plus fort que tous les autres, en écrasant les plus fluets ainsi que les plus doux qu’il avait réussi à les regarder de haut.

Sûr que ce n’est pas de son intelligence que nous nous souviendrons. Mais de sa force brutale et animale.

Dans son petit monde qui allait de Granzial à Merle, avec parfois un petit détours par la Sueille jusqu’à Dompnac, il avait réussi à bouffer plus que tous. Il avait réussi à vivre comme un roi. Le roi des bauges.

C’est jeudi dernier qu’il rencontra la cartouche d’un tireur de l’équipe de Merle, Michel d’Aubenas. Et sa mort, credo de sanglier (vous aviez pensé que je parlais de qui là, hein?), fut fêtée par tous. Et il ne manquera à personne, excepté à ceux qui ne l’ont pas eu, évidemment!  Bigre 120 kg, ce n’est pas tous les jours que ça se tire!

Bon appétit!

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La mort du plus gros à Merle !

  1. La reference sur le sujet, perso, j en redemande merci bien.

  2. Travailler a Domicile dit :

    Lecture plaisante, pour se delecter sans moderation.

  3. une des reference sur le sujet, on en redemande merci beaucoup.

  4. La Gineste dit :

    J’ai beaucoup ri à la lecture de cet article ! Et je suis sure que je ne suis pas la seule ! Félicitation à la rédaction, pour cette touche d’humour ! Enfin une bonne occasion de rire à Dompnac !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*