Théâtre, tragédie, acte un, scène une…..

Ceci est une œuvre de fiction. Toutes ressemblances avec des personnages vivants ou morts seraient totalement fortuites.

 

Si une personne porte trois noms, s’identifie avec ses trois noms, c’est parce qu’elle nécessite trois noms pour suivre les conversations qui se tiennent dans sa tête. Aussi trois noms parce que tout en essayant de chercher qui elle est, elle ne se trouve pas, elle se perd dans ses noms. Un labyrinthe en cercle, qui tourne, qui tourne…. des noms qui voltigent en farandole dan un grand chaos identitaire.

© = note une pensée intrusive dans le cerveau des acteurs

Daniel: Je suis le sale mioche, mal aimé, pas reconnu, snif-snif, un gamin des rues, snif. Même aujourd’hui j’aimerais qu’on m’aime, qu’on me dise que je suis un môme accepté.

Bertola: Là enfin moi arrivé, réussite. Militaire, soldat au milieu de milliers d’autres. Ils m’ont donné un uniforme qui m’a fait beau gosse. Il me tient lieu de carapace et de moule pour être quelqu’un. L’armée c’est une famille et j’y ai appris que je peux être un bon soldat, suivre des ordres, je suis capable de faire ce qu’on me demande. J’ai toujours bien obéis. Une réussite et j’en suis très , très fier. Bravo à moi-je.

Thevenon: Merci Berto, car là maintenant j’ai l’impression d’être un homme. Aussi en civil. Alors ce que je veux c’est devenir un monsieur. J’ai appris à répéter des grands mots : « ingénieur en fluides », « Führer »,© moi trop benêt:pas pu étudier – « cadre supérieur dans l’industrie », moi-je, je veux, je sais, je, je, moi.

Bertola: Non, c’est moi le grand, regarde ma stature !

Daniel: (rire jaune) non, moi le plus gros emmerdeur ©tentative d’humour- , je gagne !

Thevenon: taisez-vous, moi je vous ai fait maire de Dompnac, ©trottinette électrique- grande métropole européenne …. mondiale !

Je veux des remerciements, de la reconnaissance ! Parce que moi-je, je, moi, moi….

Daniel: Eh alors pourquoi ©ancienne mairie – t’es dans la merde et méprisé de tous? Toujours à être sur la défensive. Toujours à l’attaque contre tous. Tiens, c’est surement le militaire qui régurgite?

Bertola: parce que c’est tous des cons, je le sais, c’est ma mamie qui le disait toujours. © elle était d’une famille bien, elle …….-

Je suis au dessus de toussa, moi, moi-je, moi…

Thevenon: Des cons jaloux, ils sont jaloux, voilà !

Daniel: Je crois qu’ils suivent cette connasse de Pourcharesse qui veut ta place, c’est tout.

Bertola: A Pourcharesse, y’a aussi l’autre, il est dangereux aussi, lui. ©cimetière-ossuaireIl a déjà eu le poste et y veut y revenir.

Daniel: Lui, il m’fait moins peur qu’elle. Elle me rappelle ma mama avec son air de toujours avoir raison et de tout savoir. Je déteste ces garces dominantes! Elles vous castrent sans y penser!

Bertola: Pas seulement celle de Pourcharesse, l’autre de Lachamp aussi ©vérifier et arranger les comptes de 2010 –. Tous jaloux….

Thevenon: Lachamp? Lui ou elle? Je crois qu’ils veulent ma position les deux.

Bertola: (sourire-jaune très connu et idiotique) Elle ne me fait pas peur, elle, je sais la prendre, elle, elle est tout à moi, ©pensée libidineuse et dégoulinante – moi, moi, moi……. elle ou sa fille, c’est la même chose – beaucoup de choses, de grandes choses, ah-ah!

Daniel: tais-toi donc, c’est ce qu’ils te reprochent, tu crois que tu peux encore l’avoir? Moi, je crois pas.                           Tu fantasmes tellement que tu ne sais plus ce qui est vrai et pas vrai.

Bertola: Tu m’fous les boules, là © ils disent que je mens. Moi je sais tout toujours !!! Le maçon il me fait pas peur non plus. Lui je le tiens, je sais des choses sur lui, hum, plein de choses, j’ai mes contacts et mes renseignements …. à Paris. Il peut toujours venir…. je vais lui montrer, moi, moi-je. © la place du village à transformer –

Daniel: Comme les deux cons de gamins que t’as voulu faire enfermer, hein ! Ils ont pu voir que t’es le plus fort, hein! C’est les flics qu’on pas fait leur boulot correctement. Ils auraient pu les foutre en taule, au moins. Tout de même, là on les a baisés ces cons.

Thevenon: Ouais quand j’pense qu’ils ont même pas payé leurs contraventions. On devrait interdire que les autres se cotisent pour eux.  C’est de l’arnaque!  Et pendre tous ceux qu’étaient sur le pont aussi!

Bertola: ©solidarité de merde Taisez-vous tous, je réfléchis….Y’a encore l’autre qui me tient tête. Celui de Granzial. Grosses maisons, grosse retraite, gros calibres, grosses bagnoles, et toujours à dire et à faire des trucs qui me déstabilisent. Quand il me crie dessus, j’suis complètement pétrifié. J’ai plus de réponse. Si seulement il crevait, (au moins un pneu) pour ne plus venir ici en haut. Il me rappelle mon caporal qui me contrôlait en me gueulant dessus pareil.

Thevenon: Ouais, mais de celle de Pourcharesse tu veux pas en parler, hein ? Elle parle pas clair, mais elle sait plein de trucs. Elle emm…e avec toutes les connaissances qu’elle a. Copine avec tous. Tous les bouquins qu’elle lit. Elle a toujours l’article qu’il faut pour te contrecarrer. On pourrait croire qu’elle est allée à l’école, elle. On se sent tout petit en face d’elle, hein ?

Bertola: Sorcière castratrice, qu’elle est! ©c’est qui qui enregistre les séances du conseil?

Daniel: Ouais, comme mama.

Bertola: J’vais lui interdire de prendre la parole. Je suis le maire ou non ?

Et j’suis le plus grand, regardez, presque 2 mètres quand j’étais jeune, alors, yzonca tous bien se tenir et avoir peur,  peur de moi, moi, moi.

Daniel: Ah la peur ça on connait. Enfin c’est pas de la vraie peur, parce qu’ils en ont tous contre nous, alors c’est de la sécurité. Il faut se méfier et faire attention, avec les complots qu’ils ont organisés ! Heureusement avec toutes les lampes qu’on a installés, c’est mieux, ils peuvent plus approcher. Même que tu les as bien baisés en faisant installer le lampadaire chez l’Hervé sur le compte de la commune. Ha-ha, ça c’était une bien bonne, t’es doué . ©et si ils trouvent que j’ai payé quelqu’un au noir pour composer mon budget?Maintenant la place où tu te gares est bien éclairée, et ton entrée aussi. C’est beaucoup mieux. Je me sens plus tranquille quand on rentre le soir.

Thevenon: C’est encore plus sûr avec les cameras vidéo, hein, maintenant je vois tous ceux qui viennent  rôder la nuit. D’accord, il n’y a que les chats, mais ils y mettraient des bombes attachées aux dos des chats, hein ? Jamais assez prudent. C’est pas de la peur, c’est de la sécurité – comme tu dis.

Bertola: C’est vrai, j’ai raison, toujours raison .©et aller sur des sites porno à la maire parce que Josette elle enrage si je le fais ici. – Quand j’réfléchis,  et que j’suis seul j’ai  toujours raison, moi.

Ils disent que j’suis parano, c’est pas vrai. Parce que pour être parano, faut être fou. J’suis pas fou. J’suis pas sénile. J’suis pas dément. ©c’est vrai que les autres maires ils n’ont jamais le temps de parler avec moi – J’suis pas alcoolique. J’suis pas Alzheimer. J’suis prudent, voilà.

Délire, qu’ils disent. C’est pas vrai. Je pense beaucoup dans ma tête, c’est parce que j’suis plus intelligent qu’eux. Ils sont pas capables de me comprendre quand je dis toussa. © inviter les Debroas à manger, eux ils disent que je suis le meilleur. J’pense tellement parce que je ne sais rien faire d’autre! Alors ils disent que j’ mélange tout. J’pense tellement que j’sais plus si c’est moi qui pense ou si c’est ce qui ce passe en vrai. ©faut pas que je divulgue mon rendez-vous au tribunal administratif- C’est pas facile d’être tellement intelligent. Y sont tous jaloux. Tous des cons. Moi-je, je, moi…. j’ vais appeler la gendarmerie parce que je sens qu’ils parlent mal de moi, je l’sais. Aller au tribunal, porter plainte – parce que j’suis plus intelligent qu’eux tous. Et j’suis monsieur-le-maire. J’ai même fait imprimer des cartes, c’est écrit dessus:

Daniel Bertola-Thevenon, maire de Dompnac  … alors !                                                              J’ai l’écharpe …. alors !                                                                                                                    Josette, elle est où mon écharpe, tu l’as repassée ?

Josette: (mielleuse) Oui mon cher-maire-de-Dompnac, elle est ici ton écharpe. Ce que tu es beau quand tu la portes. Je savais qu’un jour tu serais un  m-o-n-s-i-e-u-r  important, très important, le plus important. © oh-la-la, il faut que je lui donne son calmantQuand je pense que c’est «grâce à nous qu’ils vivent», hein, mon-cher-maire-de-Dompnac.          Et penser qu’ils disent que tu es maire pour les sous ! Des jaloux, tous!

Suzanne l’a bien dit : « il faudrait tous les tuer ». Ils ont toujours cru que nous étions riches. Alors comment savent-ils que nous n’avons plus rien. Nous n’avons même pas de quoi payer pour la réparation de notre mur. Et tu dois payer pour réparer le muret de la Gineste. C’est trop injuste , trop injuste. Tu pourrais porter plainte encore une fois, peut-être gagnerais-tu ?

Bertola: Tu me comprends, toi, eux je les entends dans ma tête, ils parlent mal de moi, je les entends. Ils me critiquent et me jugent. Ces cons ! Là j’ai les boules, je pars directement à la gendarmerie pour porter plainte. Donne mon écharpe, les gendarmes, mes collègues, ont plus de respect quand je la porte. Sors mes beaux pantalons (ceux qui sont 20 cm trop court) et ma belle veste (celle en viscose bien brillante). Je prépare ma mallette (celle du démarcheur de porte à porte) avec tous les dossiers accusateurs, photocopiés à la mairie (c’est ma prérogative, je suis maire), dossiers qui prouvent leur culpabilité. Les cons, vont voir ce qu’ils vont voir !

Daniel: Vouiiiiiii on part en voiture !

Thevenon: Je vais leurs dire aussi que je suis le meilleur, le plus intelligent, le maire de Dompnac ! Leurs dire qu’à Dompnac il y a seulement des cons, moi je le sais. Mois-je, moi, je, moi, moi….

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Théâtre, tragédie, acte un, scène une…..

  1. Croix Argent dit :

    J ai passe un moment agreable a vous lire, je vous remercie bien pour cette bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*